Vue du coté de la direction

Le calme est revenu. Je suis en train de préparer la kermesse de l'école. C'est un grand bazar, car c'est le comité des élèves qui l'organise... et c'est l'occasion pour eux de faire un projet qui peut rapporter beaucoup d'argent (avec 2600 élèves et leurs familles) croient-ils.

Tous les ans il y a une semaine sans cours au Cameroun dite "fête de la jeunesse". Tous les établissements organisent à ce moment-là leur kermesse (Nous on en profite pour les mobiliser 2 jours dans cette semaine par des examens généraux dits "mini-session" mais on est les seuls dans Yaoundé...),

Pour que la kermesse attire du monde il faut trouver le moyen d'en attirer le plus possible... Les artistes invités et les jeux coûtent chers à mettre en place, les 15 élèves du comité (élus au début de l’année par leurs pairs) parcourent la ville pour faire de la pub pour leur kermesse et leur soirée clandestine dans des lieux malfamés de la ville.

Mais en fait tous les ans ils y sont de leur poche. On essaie, en vain, de le leur faire comprendre qu’un spectacle organisé par les jeunes du collège, des jeux simples mais attractifs sont suffisants.

Ils ont l'âge de leurs artères et ils ne veulent rien entendre, comme les autres ils pleureront (le déficit est constaté chaque année). Pour nous, il faut veiller à ce que tout soit bien sécurisé et que les caisses soient centralisées par des gens honnêtes !!!. L'ambiance y est paraît-il excellente et tout le monde vient... Une autre façon de rencontrer et d'encourager les élèves...

Vue du coté des élèves

La kermesse est l'activité phare des jeunes scolaires pendant la semaine de la jeunesse. Le collège Vogt n'échappe pas à cette heureuse tradition. Après la mini-session, entendez par là évaluations intenses, qui s'est achevée le vendredi 7 février, le travail a cédé la place à la fête et au divertissement. Pendant deux jours, réunions, coups de fils, banderoles, aménagements ... tout va être mis en oeuvre par le service des activités peri-scolaire et la coopérative pour accueillir la kermesse le lundi 9 février !

En réalité, tout commence le vendredi 7 ; les élèves à la sortie des salles d'examen, assistent au défilé des campagnes de propagandes des différentes kermesses de la ville. Ils comprennent tout de suite que le ton est donné ! Il faut faire la fête ! Ce lundi 9 février est un jour peu ordinaire pour la plupart des vogtois, surtout ceux des classes de sixième qui pour la première fois vont assister à leur première kermesse.

Dès 9h on remarque déjà quelques visages heureux de se retrouver au collège sans uniforme. Malheureusement, ils seront très vite stoppés au portail, car à l'intérieur rien ne signalait la présence d'une kermesse ce jour ; à l'exception de quelques affichettes collées à deux ou trois endroits qui donnent les modalités d'accès et d'acquisition des stands. Ce n'est que vers 12h que le décor commencer à prendre l'allure d'une scène de kermesse ou plutôt d'un petit marché ! Car dès l'entrée au coeur du collège, on est accueilli par des vendeurs de soya, juste à leur droite les vendeurs de barbe à papa, chips, pâtisserie et dans la grande cour les vendeuses de boisson ! Le grand podium quant à lui restait encore muet avec des instruments d'orchestre posés ici et là !

Mécontents d'avoir passé plus de deux heures à attendre à l'extérieur, la plupart des élèves regrettaient, après une trentaine de minutes d'être entrés ! Pas de jeux, aucune attraction, seuls quelques garçons pouvaient se divertir devant les jeux vidéo installés dans les salles de classes. Un film avait été annoncé, aurait-il lieu ? Certains se posaient des questions, car on ne remarquait aucune disposition. A cet effet, ce n'est que vers 14h que ce film sera lancé avec une dizaine de spectateurs. C'est aussi à cette heure que s'achève l'installation des tentes dans la grande cour.

Néanmoins, des élèves de plus en plus nombreux, se laissent entretenir sur le podium par des artistes confirmés et les artistes en herbes. Des ballets traditionnels aux danses hip hop du club danse, en passant par des sketches du club théâtre et les démonstrations du Taekwondo, tout était enfin parti pour une kermesse animée. Les artistes invités ne s'y prendront pas par quatre chemins pour élever la température : Kaiser Show, .... Tous étaient là !

L'entrée du stand mooving était vite prise d'assaut par les danseurs amateurs de 6e, 5e et 4e, même certains élèves de 3e qui y trouvaient leur compte. Il faudra d'ailleurs une action énergique du Vice-principal pour éteindre certaines velléités des élèves mal intentionnés qui voulaient profiter de la situation... (ne me demandez pas laquelle)

C'est sûrement bien essoufflé qu'il ordonnera, presque prématurément, au DJ de mettre fin à cette matinée qu'il avait bien animé. C'était l'heure pour l'artiste TSIMI TORO, l'homme du "katéré". Il faudra le soutien de la police et celui de toute la sécurité du collège pour contenir la forte pression du public dont certains, dans "le merci" devenu national, tenaient aux aussi à faire valoir leur "katéré" !

La boucle sera bouclée à 19h sans l'ombre du Président de la coopérative sûrement occupé à préparer la soirée dansante que le comité organisait ce soir la même au Lions Club !

D'une manière générale, la kermesse s'est bien déroulée. Seulement la boisson coûtait trop cher et il n'y avait pas d'attractions, ni pour les plus jeunes, ni pour les grands. Vivement que l'année prochaine on rende la kermesse attractive !