Nous avons, avec les frères et plusieurs amis proches, organisé une grande semaine autour du 1er janvier, un peu semblable aux JMJ. Le temps s’y prête car nous sommes en période sèche. Les journées sont très chaudes et la nuit permet de profiter un peu du décalage de température que nous pouvons assimiler a de la fraîcheur.

Depuis cinq ans, à cette époque, un de nos frères porte le projet, dans le stade de Yaoundé, d’un grand rassemblement de gens qui prient, louent, reçoivent un enseignement et fortifient leur foi. L’aventure est née il y a 5 ans où nous nous sommes aperçus que beaucoup de sectes proposent leurs produits à partir de grandes manifestations.

Or l’Eglise catholique restait souvent dans ses murs et ne formait les personnes que par le biais des paroisses très vivantes mais en régime un peu clos. Beaucoup ne pouvaient pas atteindre le message évangélique. Soit parce que leur milieu familial ne leur permettait pas de rencontrer des chrétiens, soit parce que la peur engendrée par les langages sectaires ne permettait pas une rencontre franche et objective.

confession.jpg

La réputation de cette manifestation faite de louange et d’enseignement n’est plus à faire et pour la clôture le soir du 31 nous étions plus de 10 000 dans une ambiance festive dont je n’ai pas pu beaucoup profiter car je devais … confesser sans arrêt.

Ça c’est du passage à la nouvelle année !