« Vous comprendrez sans doute ma désolation en vous rendant compte que le supplément régional ne figure pas dans la parution de ce matin. J'en suis tout aussi navré que vous. L'actualité forte étant dominée par l'investiture du quarante quatrième président des Etats Unis, notre journal a cru bien faire d'accorder tout un dossier sur Barack Obama. N'étant qu'un simple journaliste qui fait le travail qu'on lui a recommandé, ce n'est pas à moi que revient le dernier mot. J'ai rempli ma mission. Je ne sais pas si la page de la semaine prochaine reviendra sur le sujet. Mais vous avez au moins en votre possession une copie de l'article. Faites en bon usage. » Christian TCHAPMI Journaliste

Et voici l’article qui ne consacrera pas ma carrière dans la presse écrite camerounaise mais vous donnera un regard sur le travail accompli. Je suis quand même passé à la télé, au 20h national !! J’espère en avoir une copie pour que vous voyez mon heure de Gloire

Société – Education Lauriers A l’issue du classement officiel des lycées et collèges de l’année 2008, l’établissement privé s’est taillé la première place du tableau. Pourquoi Vogt est toujours 1er de la classe ?

L’office du baccalauréat, en rendant public dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune du 13 janvier 2009 le classement officiel des lycées et collèges, n’a pas surpris grand monde en hissant le collège Vogt « au sommet » de sa liste. Le public, les élèves, les parents, et même les dirigeants dudit collège s’y attendaient en tout cas. «Ce n’est pas nouveau. C’est une place qu’il mérite.» a-t-on entendu dire. D’ailleurs la devise : «Ora et Labora» (prière et travail), en dit long sur les clés de la réussite de ce collège de deux mille six cent cinquante élèves. Mais «c’est surtout l’assiduité des élèves, la détermination dans le travail scolaire, la coopération des parents et le dévouement du corps enseignant chaque année qui constituent le ciment de la réussite de Vogt», explique frère Arnaud, le vice principal.

Les cours débutent à 7heures 30, et s’étendent jusqu'à 16heures. Ceci du lundi au vendredi. Il y a un contrôle de connaissances chaque semaine en général le samedi. Les élèves sont, à cette occasion, soumis à des tests dans toutes les matières. Question pour les enseignants de «jauger, d’apprécier le niveau et de s’assurer que les leçons ont été bien assimilées».

Les mercredis après midi sont consacrés aux activités post et péri scolaires. Musique, peinture, chants, sports,… sont quelques-unes des activités auxquelles les élèves sont initiés. «Nous tendons à joindre l’utile à l’agréable tout en gardant l’esprit scolaire. Nous anticipons sur les choix futurs de l’enfant. Chacun porte en lui une richesse et c’est ici l’occasion de l’éclore», explique Hippolyte Bona, enseignant d’éducation physique et sportive.

Même la discipline, que beaucoup considèrent comme un élément fondamental dans le processus d’éducation des élèves à Vogt, n’est en réalité qu’«un moyen qui permet d’entrer dans un projet éducatif. En les disciplinant, nous amenons les élèves à être conscients de toute leur potentialité (humaine, religieuse et scolaire)», ajoute frère Arnaud.

L’admission au collège Vogt est conditionnée par un concours. Contrairement à ce qui se murmure dans les chaumières, «Vogt n’est pas « le collège des enfants des riches». Nous accueillons des élèves venus de toutes les classes sociales. C’est d’ailleurs cette diversité qui devient une richesse car ces enfants se côtoient, travaillent ensemble et se complètent. Les années qu’ils passent ici forgent leur identité», précise frère Arnaud.

Le corps professoral est formé, mais surtout «dévoué à l’enseignement. Ils aiment ce qu’ils font, ils savent bien s’y prendre avec les élèves et ils font beaucoup de sacrifices pour conduire ceux-ci sur la voie du succès», vante un surveillant de secteur. L’aspect hygiène entre aussi en ligne de compte au collège Vogt. Il suffit de faire un tour dans la grande cour pour s’en apercevoir. Des bacs à ordures, offerts par les brasseries du Cameroun bornent chaque allée, des fleurs, du gazon, des bancs publics et quelques palétuviers rendent l’établissement agréable à l’accueil. C’est que «nous nous efforçons à inculquer à nos élèves le sens de la propreté car c’est dans un environnement sain qu’ils ont l’envie et la latitude de mieux étudier», souligne un agent d’entretien.

Malgré cette consécration, les dirigeants du collège Vogt ne se bombent pas le torse. Au contraire, ils l’accueillent avec modestie. «C’est plutôt un devoir pour nous de continuer. Le plus important ce n’est pas d’être premier. Notre souci, c’est de voir tous les élèves réussir», explique le vice principal.