Le collège Vogt est un établissement d'une grande renommée. Il est " surtout connu grâce aux hauts Responsables de notre pays qu'il a formé. Les produits de Vogt qui intègrent facilement les grandes écoles africaines ou européennes sont appréciés par leurs résultats. Ceci nous amène à croire que Vogt est vraiment le meilleur établissement au Cameroun voire même en Afrique. Les études ne constituent cependant pas le seul motif de fierté des vogtois. Ils sont pleins de talents ! Tenez par, exemple :

Le lundi 19 janvier 2009 a eu lieu un rassemblement particulier, je voudrais dire : grandiose. Car tous étaient là : administration, personnel enseignants ou non, fanfare, orchestre, chorale… On célébrait notre première place. Tour à tour, le Principal, le Président du personnel, le Président des parents et le Président des élèves ont pris la parole pour nous féliciter pour ce bon travail car c'est grâce à notre dur labeur que nous sommes arrivés à cette place, en nous invitant à ne pas nous prendre la tête et à continuer à travailler pour améliorer ces résultats. La fin de chaque discours était marquée par un intermède musical, l'occasion pour nous de remarquer les talents cachés de notre collège. C'est ainsi qu'un membre de l'orchestre a mis le collège dans une "atmosphère chaude" en interprétant If I were a boy de l'artiste américaine BEYONCE ; on croirait entendre la chanteuse en personne ; et d'autres chansons telles que Chilo de Gaël.

Les collégiens étaient très heureux de ce changement. Il a permis à certains de se détendre et de montrer qu'ils avaient beaucoup de talents. Dans cet entrefilet, vous pouvez constater que pendant ces quelques minutes d'animation, les encadreurs et les élèves ont eu la chance de découvrir, d'écouter et d'apprécier les vedettes cachées de notre collège. Ce sera l'un des meilleurs moments du collège cette année. Nous souhaitons d'ailleurs qu'en dehors des kermesses et du Noël vogtois, on organise de temps en temps de telles prestations, ça ferait un autre bon souvenir du collège à rajouter à nos aînés de Terminale qui s'en vont cette année.

Article d’un élève tiré du journal du collège