Lors du voyage, j’ai retrouvé sur le tarmac de l’aéroport de Casablanca un autre frère qui sera chargé des travaux du collège. Il est Sénégalais et il mesure presque 2 mètres. Enfin quelqu’un de plus grand que moi (en plus il parait que c’est le plus petit de sa famille). Nous avons souffert tous les deux du manque de place dans l’avion mais nous avons pu rapidement nous réfugier sur les places d’issues de secours pour étaler nos jambes.

A peine arrivés, nous n‘avons eu le temps que de déposer nos affaires au prieuré et de partir pour Kribi ; les frères ont installé à trois heures de route de Yaoundé, près de Douala, un bungalow pour changer d’air au bord de la mer. Quatre jours, assez dépaysants quand même sur une plage entre la forêt tropicale et la mer ; paradisiaques, sauf au niveau des conditions de vie un peu sommaires quand on débarque de France, mais plus qu’honorables pour le Cameroun ! Nous avons bien travaillé... et visité quelques sites où la végétation est impressionnante de vitalité !

Un petit coin sympa pour ceux qui viendraient ici ; point de vue confort c'est sans doute pas encore le paradis mais point de vue paysage on n’en est pas loin...

une vue de la plage de Kribi une vue de la plage de Kribi

Je suis rentré heureux de retrouver le "confort" du prieuré, Internet marche toujours avec autant d'irrégularité… Le collège est vraiment vide ! mais il ne va pas tarder à se remplir croyez-moi. La semaine prochaine rentrée administrative (des profs) et la suivante ce sont les élèves ; encore trois jours de calme quoi !